Performances physiques du guépard

Le guépard parcourt quelque sept ou huit mètres en une seule foulée et accomplit quatre foulées à la seconde. Cela en fait le mammifère quadrupède le plus rapide connu : il peut atteindre des vitesses de 96 à 110 km/h et le Guépard le plus rapide qui a été enregistré a atteint 112 km/h (60-70 mph) max, sans toutefois pouvoir maintenir cette vitesse sur plus de 500 mètres. Un sprint l'amène à 90 km/h en trois secondes. Sur une distance plus longue, il serait largement dépassé par une antilope (jusqu'à 90 km/h maximum sur 800 mètres par exemple pour un springbok) ou une autruche atteignant les 74 km/h maximum. Durant la course, les pattes du félin ne touchent pratiquement plus le sol, c'est comme s'il volait. Lorsque le guépard arrive suffisamment près de sa proie, s'il la rattrape ce qui est vrai dans environ la moitié des cas, il se sert de ses pattes, pourvues d'une de ses grosses griffes solides et aiguisées, pour faire un "croche patte" à sa proie et la déséquilibre afin qu'elle tombe. Les pattes des guépards sont moins arrondies et plus solides que la plupart des félins ; cela les aide à prendre des virages serrés. Les griffes, non rétractiles, fournissent traction et adhérence lors d'une course et contribuent ainsi à maintenir les accélérations. Enfin, sa petite tête est plus aérodynamique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site